Courses:

Extreme Sailing Series

Les Extreme Sailing Series rassemblent certaines des meilleures équipes du monde lors d’événements spectaculaires à travers le monde. Pour la saison 2017, la onzième de ce circuit, les équipes évolueront à nouveau sur des GC32, des catamarans à foils pouvant atteindre des vitesses impressionnantes en survolant littéralement le plan d’eau.

LA COURSE

Ayant couru pour la première fois sur GC32 en 2015 lors du Bullitt Racing Tour, Alinghi rejoint en 2016 le circuit Extreme Sailing Series – un championnat one design particulièrement spectaculaire.

Précédemment couru sur Extreme 40, bateau avec lequel Alinghi remporta le titre en 2008 et en 2014, pour cette 11ème saison, les catamarans à foils GC32 promettent à nouveau un spectacle unique lors des différentes courses à travers le monde, de la Chine au Mexique, devant des milliers de spectateurs.

Comme Alinghi peut en témoigner après avoir établi le record de vitesse en 2015, ces bateaux sont très rapides et capables d’atteindre des vitesses de près de 40 nœuds (74 km/h). Plus impressionnant encore, ils atteignent de telles vitesses hors de l’eau au-dessus de laquelle ils ‘volent’ sur leurs foils. La technologie utilisée est identique à celle des bateaux plus grands utilisés pour la Coupe de l’America. Les GC32 sont en quelque sorte des versions réduites de ceux-ci mais en proportion les foils sont relativement grands car le GC32 fût conçu pour des conditions de vent plus faible, et un grand foil génère plus de portance. Une autre différence majeure est que ces bateaux sont plus faciles à prendre en main (et moins coûteux) ce qui rend le circuit Extreme Sailing Series relativement accessible.

En savoir plus sur les Extreme Sailing Series >

LE BATEAU

Le GC32 est un catamaran à foils. Construit en carbone, les deux foils en forme de L se déploient sous les coques du bateau et génèrent une portance qui permet de le faire déjauger et ‘voler’ au-dessus de l’eau. L’équipage du bateau peut jouer avec le réglage des foils afin d’optimiser le comportement du bateau au-dessus de l’eau et dans la mesure où il n’y a pas d’hydraulique à bord, tous ces réglages se font manuellement. Ces aspects techniques combinés avec d'autres paramètres supplémentaires rendent très technique la maîtrise du bateau et l'atteinte des performances optimales de ce GC32.

  • Longueur (totale) : 12,00 
  • Longueur (coque) : 10,00 m
  • Largeur : 6,00 m
  • Poids : 750 kg
  • Tirant d'eau (contre le vent) : 2,10 m
  • Tirant d'eau (dans le vent) : 1,60 m
  • Hauteur de mât (au-dessus du pont) : 16,50 m
  • Longueur du bout dehors : 6,60 m
  • Grand-voile : 60,00 m²
  • Foc : 23,50 m²
  • Gennaker : 90,00 m²

Extreme Sailing Series Actualités

Pas de vent, pas de changement

29 avril, 2017

Il existe un cas où une journée sans vent, et donc sans régate, reste malgré tout une bonne journée : quand on est en tête de l'épreuve car cela n'engendre aucun changement au classement le soir ! Pierre-Yves Jorand, directeur d'équipe : « Il n'y avait vraiment pas suffisamment de vent pour lancer des manches équitables. En fin d'après-midi, le directeur de course a bien tenté de placer un parcours et de lancer les bateaux deux par deux, en mode match racing, afin de donner un peu de spectacle au public mais il manquait vraiment du vent pour courir. Les prévisions semblent plus favorables demain pour l'établissement d'un solide vent d'est, on croise les doigts ! » Pour visionner l'interview du coach, cliquez ici. Le saviez-vous ? João Cabeçadas n'est pas seulement un gréeur passionné, il inspire également les jeunes générations à pratiquer la voile ☺ Ce matin, il a reçu la visite de jeunes enfants chinois à qui il a fait découvrir notre conteneur atelier et le GC32. Découvrez les images sur nos comptes Facebook, Twitter et Instagram ! Rendez-vous demain dès 14h (heure locale) pour la 3ème journée...que l'on espère ventée ! (Pas de changement depuis hier) Zoom sur le classement général provisoire après 3 courses (12 points sont attribués pour une 1ère place, 11 points pour une 2ème, 10 points pour une 3ème etc.) : 1er - Alinghi (SUI) : 1er, 2ème, 2ème > 34 points 2ème - SAP Extreme Sailing Team (DEN) : 4ème, 4ème, 1er > 30 points 3ème - Red Bull Sailing Team (AUT) : 2ème, 1er, 6ème > 30 points 4ème - NZ Extreme Sailing Team (NZL) : 7ème, 3ème, 3ème > 26 points 5ème - Oman Air (OMA) : 3ème, 7ème, 5ème > 24 points Retrouvez tous les résultats sur : www.extremesailingseries.com/results Pour plus d'infos www.extremesailingseries.com Crédit photos © Alinghi Si vous souhaitez en savoir plus sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et sur l'épreuve en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici (les infos sont situées en bas de l'article ;-) #GoAlinghiGo

Journée écourtée mais efficace

28 avril, 2017

Tout était fin prêt pour enchainer un maximum de manches sur cette journée d'ouverture de la 2ème étape du circuit Extreme Sailing Series™ : un parcours en place, 7 équipes ayant hâte d'en découdre...mais le vent, trop faible en début d'après-midi, en aura décidé autrement. Une heure et demie durant, les GC32 ont été rompus à l'exercice des « non scoring races », des courses qui comptent pour du beurre, dues au vent trop instable. De telles conditions étant souvent synonyme de loterie sur la ligne d'arrivée. Quand soudain, au grand bonheur de tous, 10 à 14 nœuds de brise ont rempli le plan d'eau pour offrir trois belles courses et des images de foiling à la bonne centaine de téléobjectifs alignés sur la digue abritant le centre nautique olympique de Qingdao et bénéficiant d'une vue directe sur le champ de courses. Pour ceux qui aiment les statistiques, Alinghi est passé aujourd'hui à 6% d'un parcours sans faute ;-) En d'autres termes, l'équipe remporte une course (12 points) et termine deux fois 2ème (2 x 11 points), soit 34 points scorés sur 36 possibles. Pendant ce temps, SAP Extreme Sailing Team et Red Bull Sailing Team se partagent la suite du podium provisoire avec 30 points chacun. Nicolas Charbonnier, tacticien : « Le début est conforme aux objectifs de l'équipe mais la concentration reste de mise. Ce qui est pris n'est plus à prendre mais tout reste à faire avec trois jours de courses à venir dans des conditions que l'on connaît diverses et variées ! » Pour visionner l'intégralité du débriefing du jour par notre tacticien, c'est par ici ! Rendez-vous demain dès 14h (heure locale) pour la 2ème journée. Zoom sur le classement général provisoire après 3 courses (12 points sont attribués pour une 1ère place, 11 points pour une 2ème, 10 points pour une 3ème etc.) : 1er - Alinghi (SUI) : 1er, 2ème, 2ème > 34 points 2ème - SAP Extreme Sailing Team (DEN) : 4ème, 4ème, 1er > 30 points 3ème - Red Bull Sailing Team (AUT) : 2ème, 1er, 6ème > 30 points 4ème - NZ Extreme Sailing Team (NZL) : 7ème, 3ème, 3ème > 26 points 5ème - Oman Air (OMA) : 3ème, 7ème, 5ème > 24 points Retrouvez tous les résultats sur : www.extremesailingseries.com/results Pour plus d'infos www.extremesailingseries.com Crédit photos © Xaume Olleros Si vous souhaitez en savoir plus sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et sur l'épreuve en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici (les infos sont situées en bas de l'article ;-) #GoAlinghiGo

4 équipes dans un mouchoir de poche

9 mars, 2017

A mi épreuve, quatre bateaux se disputent le haut du classement et creusent l'écart sur leurs poursuivants. Oman Air a repris la tête ce soir, un petit point devant Red Bull Sailing Team ex æquo avec SAP Sailing Team. Alinghi est en embuscade deux points derrière. Comme le disait Nicolas (tacticien) hier, il suffit d'une course pour bousculer cet ordre non établi. Chaque place valant un point, avec plusieurs manches par jour et quatre prétendants à la victoire n'ayant pas pour habitude de lâcher le morceau, la bataille devrait faire rage jusqu'à l'ultime course de samedi, qui histoire de pimenter le tout comptera double. Nils Frei, régleur des voiles d'avant : « Cette 2ème journée de course a commencé avec 10-11 noeuds de vent mais cela a rapidement molli à sept, autrement dit, c'était une véritable journée de petit temps, avec une mer plate, peu de foiling et des manœuvres à passer tout en douceur sur la fin de l'après-midi. Nous avons quand même pu valider cinq courses avec pour nous trois places de 3ème, une fois 5ème et une fois 1er sur la dernière du jour. Maintenant que nous avons ouvert le compteur des victoires sur cette saison, il ne reste plus qu'à l'alimenter ! Globalement, c'est plutôt une bonne série pour nous. Nous réalisons la 2ème meilleure performance du jour (après Oman Air) et avons grignoté quelques points sur nos prédécesseurs. Mais nous pouvons encore mieux naviguer ! Je pense que nous avions un niveau de jeu un peu supérieur en fin d'année passée donc à nous de continuer à affiner quelques petits points pour être au top. Quoi qu'il en soit, tout reste ouvert sur les deux jours à venir, c'est comme si les compteurs étaient à zéro vu le faible écart de points. » Pour demain vendredi, le début de la 1ère course possible a été avancé à 13h en raison de prévisions météo plus légères qu'aujourd'hui, en espérant que le vent soit au rendez-vous ! Le live vidéo commencera dès le début des régates. Zoom sur le classement général provisoire après 12 courses (12 points sont attribués pour une 1ère place, 11 points pour une 2ème, 10 points pour une 3ème etc.) : 1er - Oman Air (OMA) : 65 points après le 1er jour + places de 4ème, 4ème, 2ème, 1er, 2ème > 117 points 2ème - Red Bull S.T. (AUT) : 68 pts + 2ème + 2ème + 4ème + 6ème + 3ème > 116 points 3ème - SAP Extreme S.T. (DEN) : 69 pts + 1er + 6ème + 1er + 2ème + 8ème > 116 points 4ème - Alinghi (SUI) : 64 pts + 5ème + 3ème + 3ème + 3ème + 1er > 114 points 5ème - Team Tilt (SUI) : 54 pts + 8ème + 1er + 5ème + 5ème + 7ème > 93 points Retrouvez tous les résultats sur : www.extremesailingseries.com/results LE RECAP' Quoi : 1ère étape du circuit Extreme Sailing Series™ 2017 comprenant 8 épreuves, dans 8 villes hôtes, sur 3 continents Qui : 9 équipes internationales composées de 5 équipiers Où : Muscat, Oman Quand : du mercredi 8 au samedi 11 mars Comment : les équipes rivalisent sur des courses au format court disputées devant le public, sur un catamaran à foils de 32 pieds : le GC32 Dispositif de suivi des courses Suivez par différents moyens l'équipe Alinghi du 8 au 11 mars (jusqu'à 10 courses chaque après-midi - Attention au décalage horaire : GMT + 4, soit +3h par rapport à l'heure suisse) : Sur Internet, via la page d'accueil du site www.alinghi.com et sur www.extremesailingseries.com > Courses modélisées en 3D du jeudi 9 au samedi 11 mars > 3h d'images live le vendredi 10 (de 13h à 17h heure locale) et samedi 11 après-midi (de 14h à 17h heure locale) > Replay disponible à l'issue des courses Sur Twitter @alinghiteam > Fil arrivée après chaque course Sur Facebook @teamalinghi et Instagram @alinghi > Interviews vidéo & photos tout au long de la régate Equipage du GC32 Alinghi Numéro 1 : Yves Detrey (SUI) Régleur des voiles d'avant : Nils Frei (SUI) Régleur des foils : Timothé Lapauw (FRA) Tacticien et régleur de grand-voile : Nicolas Charbonnier (FRA) Barreur, co-skipper : Arnaud Psarofaghis (SUI) Equipe technique João Cabeçadas (POR) David Nikles (SUI) Entraîneur et directeur d'équipe Pierre-Yves Jorand (SUI) Pour en savoir plus www.extremesailingseries.com Hashtags de l'événement #GoAlinghiGo #Extremesailing Crédit photos © Lloyd Images

ALINGHI MAINTIENT LA PRESSION SUR SES POURSUIVANTS

9 décembre, 2016

6 courses, 4 départs par équipe (navigation en ½ groupe en début d'après-midi), une vingtaine de passages autour des bouées du parcours et tout autant de virements et d'empannages par bateau, le tout dans un vent variable de 8 à 22 nœuds et sous un beau soleil australien : tels sont les ingrédients de la deuxième journée de compétition de la finale des Extreme Sailing Series™ à Sydney. Pierre-Yves Jorand explique le choix de la division en deux groupes : « L'une des particularités de ce circuit consiste à faire régater les bateaux au plus proche des spectateurs à terre, à l'image du suivi d'un grand prix de Formule 1 depuis les gradins. Avec un vent fort et instable en direction comme aujourd'hui, le directeur de course n'a eu d'autre option que de séparer la flotte en deux pour lancer les premières courses dans une zone confinée au plus près du Royal Sydney Yacht Squadron. » Dans cette configuration, Alinghi remporte les deux manches avec de bons départs, une belle vitesse et des manœuvres rondement menées. Nils Frei déroule la suite de la journée : « Le changement de direction du vent a permis une réorientation du parcours et deux courses lancées pour la totalité de la flotte. A huit bateaux sur un parcours étroit pour nos bolides, on a vite fait de se retrouver en milieu de paquet si on ne prend pas de risque au départ. Certaines équipes ont pris ces risques pour s'extirper de la flotte. Cela peut payer, tout comme infliger une très mauvaise manche en cas de départ prématuré ou de mauvaise exécution. Dans notre position actuelle, nous avons privilégié des départs conservateurs, d'où nos manches de 4ème et 5ème. Nous restons contents de notre journée car sur un tel format de course, tout peut arriver ! » Du côté de la bataille pour la 1ère marche du podium, les trois équipes en lice réalisent une journée quasi similaire en terme de points marqués. Certes Alinghi perd un point sur son poursuivant Oman Air, mais l'équipe Suisse est en tête au classement général à mi parcours et c'est bien là l'essentiel dans cette ultime épreuve qui déterminera le vainqueur de la saison 2016. Zoom sur le classement général provisoire après 9 courses (dont 4 courues en ½ groupe) : 1er - Alinghi (SUI) : 2ème, 1er, 2ème, 1er, 1er, 4ème, 5ème > 67 points 2ème - Oman Air (OMA) : 3ème, 4ème, 1er, 2ème, 3ème, 2ème, 3ème > 65 points 3ème - Red Bull Sailing Team (AUT) : 1er, 6ème, 3ème, 3ème, 1er, 3ème, 4ème > 62 points Retrouvez tous les résultats sur : http://www.extremesailingseries.com/results/2016-Sydney