Genève-Rolle-Genève

55e Genève-Rolle-Genève : 5e D35 et 6e au général

8 juin, 2019

Grand ciel bleu, sud-ouest faiblissant et séchard naissant auront servi de cadre pour cette première des deux classiques lémaniques du D35 Trophy. Après quatre heures et neuf minutes de courses, Alinghi coupe la ligne d'arrivée en 6e position au scratch (5e D35) de la 55e édition de la Genève-Rolle-Genève. Les D35 Zen Too (3h57') et Eleven Sailing Team (4h03'), et le M1 Ladycat powered by Spindrift (4h04') montent sur les trois premières marches du podium de cette épreuve synonyme d'échauffement pour le Bol d'Or. Bryan Mettraux, régleur : « On a pris un bon départ dans du sud-ouest, qui a permis d'arriver un peu après Nyon, puis première transition où nous avons touché du vent du nord. Nous contournons la bouée de Rolle en 3e position. On a bien attaqué sur la descente mais c'était assez particulier. On descendait avec le nouveau vent, on buttait dans la molle, on redescendait avec le vent. A un moment il a fallu traverser le lac pour garder le vent et on n'a pas traversé exactement au bon moment. Il y a toujours une petite part de réussite dans ces courses. Zen too a su revenir sur la flotte avec le vent et traverser au bon moment, cela fait partie du jeu et ils ont bien joué. » A se demander si dans des conditions légères lors d'une grande course, il faudrait sagement patienter en arrière pour lancer l'assaut au moment propice ? Nils Frei, régleur : « On a un peu plus les cartes en main en général quand on est devant mais ce sont des courses où tout peut arriver, avec des retournements de situation et parfois la pression qui revient par derrière. Mais c'est assez dur à prévoir ! Je crois qu'on n'a pas envie de partir en se disant qu'on reste derrière et qu'on verra après. Surtout qu'il y a des courses qui se développent par l'avant et d'autres où cela revient par derrière. » Rendez-vous samedi 15 juin à 10h, vent ou pas, pour le départ du 81e Bol d'Or Mirabaud. Cliquez ici pour tous les classements de la Genève-Rolle-Genève.   Pour en savoir plus d35trophy.com // ycg.ch/geneve-rolle-geneve/ #GoAlinghiGo // #D35Trophy // #GRG2019 Pour s'informer sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et le D35 Trophy en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici. Crédit photos © EP medias

Genève-Rolle-Genève: 2e pour 1 seconde !!

10 juin, 2017

Le comité de course a du avoir recours à la vidéo en mode photo finish pour déterminer le vainqueur de la Genève-Rolle-Genève 2017. Alinghi qui a mené l’épreuve quasiment de bout en bout, termine au final deuxième, 20cm derrière Swisscom. Les nerfs des régatiers ont été mis à rude épreuve cet après-midi, lors de la 53e édition de la première des deux classiques lémaniques de la saison.  Alinghi a réalisé une très belle course, tenant ses adversaires en haleine sur la majeure partie du parcours. Swisscom s'est néanmoins imposé sur la ligne, à la faveur de quelques audacieuses manoeuvres dans les tout derniers mètres. "Dans l'ensemble, nous sommes contents" a raconté Nils Frei, peu après le passage de la ligne d'arrivée. "C'était une vraie régate de lac, avec des retournements de situation, des petites pressions ça et là qu'il faut s'efforcer de gérer. Nous avons eu un petit souci de timing au départ, on ne s'était pas très bien compris, mais ensuite, on était dans le match, et on a géré les évolutions du vent." Le tacticien Nicolas Charbonnier estime avoir vieilli de dix ans, tellement le stress était intense.   "C'était une belle régate lémanique avec quelques coups fourrés. On s'est fait quelques cheveux blancs. Mais nous avons bien navigué. Il n'a pas été nécessaire de monter au mât pour chercher les risées. Car quand il n'y avait plus de vent, il n'y en avait plus nulle part, il fallait seulement être patient." Arnaud Psarofaghis relève également l'aspect stressant d'une telle épreuve. "Nous n'avons pas eu des choix faciles, et nous n'étions pas toujours d'accord, mais au final, nous avons fait les bons. Et jusqu’au bout, c'était une très belle bagarre avec Swisscom." Finalement, Yves Detrey réputé pour ne pas être un grand fan des longues courses, a été servi. "C'est vraiment fatiguant, pas physiquement, mais nerveusement. Les décisions ne paient pas forcément tout de suite, il faut attendre pour voir le gain. C'est vraiment rude pour les nerfs. En plus, il faut être attentif au tirant d'eau, car nous allons chercher les petits effets de site très proches de la terre. Avec 2,6m de dérives, on ne veut évidemment pas toucher le fond." Après le verdict tant attendu du comité de course pour l’annonce du vainqueur, Pierre-Yves Jorand commente : "On termine deuxième à 1 seconde, ça c'est joué sur le dernier petit shift à la bouée d'entrée. Comme on a majoritairement mené, il y a forcément un peu de déception. Mais Swisscom a fait une belle course. Ils nous ont mis une pression constante sur tout le portant retour vers Genève. Ils ont réussi à glisser leur étrave juste avant la ligne. Le comité a très bien fait les choses, ils ont vu et revu les vidéos pour finalement les déclarer vainqueurs de quelques centimètres. La manière d'aborder ces grandes courses a changé depuis 5 ou 6 ans. C'est une course au contact en permanence. Les marins ne prennent plus de risques sur des options tranchées, et les finishs en sont d'autant plus serrés." Cliquez ici pour le live du passage à Rolle avec les commentaires de João. Pour revoir l'arrivée serrée et les commentaires à bord et à chaud, juste après avoir coupé la ligne, c'est par là. Et pour l'analyse de Pierre-Yves, c'est ici. Après deux longues journées de compétition (6 courses vendredi lors de la première journée du 3ème Grand Prix de la saison et la "Genève-Rolle" ce jour), l’équipe va se reposer le temps d’une nuit pour retrouver des ressources et aller chercher la victoire sur l'ultime journée du Grand Prix Realstone de Versoix demain. Top 5 de la Genève-Rolle-Genève en temps réel toutes classes : 1er - D35 Swisscom (5h41'13'') 2ème - D35 Alinghi (5h41'14'') 3ème - D35 Mobimo (5h46'26'') 4ème - Ventilo M1 Safram (5h53'52'') 5ème - D35 Ladycat Powered by Spindrift (6h01'06'') Pour en savoir plus www.ycg.ch/geneve-rolle-geneve-2017 Si vous souhaitez en savoir plus sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et sur le circuit en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici. Crédit photos © EP Medias & Alinghi